LABEL CHARRUES : Atoem + Di#se + Wicked • sam 27.04


LABEL CHARRUES

Fidèles à leur credo défricheur, les Vieilles Charrues mettent un coup de projecteur sur les artistes émergents de la région en contribuant activement à leur développement artistique. Fort du succès de ses cinq éditions précédentes, le Label Charrues revient cette année avec, dans son escarcelle, de nouvelles formations pleines de talent. 
Les artistes sélectionnés bénéficieront d’une pré-production scénique coachée, afin d’affiner leurs sets dans les meilleures conditions possibles, effectueront une tournée en Bretagne et seront intégrés à la programmation des Vieilles Charrues.

Atoem [FRA Rennes – techno]

Taillé pour la scène, ce duo de machinistes crée de la matière au fil de ses explorations musicales. La guitare, le synthé et les machines prennent vie et produisent un big-bang expérimental qui tient autant de Pink Floyd que de Daft Punk ! Atoem (prononcez « atoum ») nous fait vibrer avec ses productions organiques qui sortent du champ habituel de la techno. Les ambiances parfois crépusculaires, parfois océaniques hypnotisent : de balade symphonique en virée spatiale, le son d’Atoem ne laisse pas de marbre !

Di#se [FRA Quimper – rap]

S’élever pour se différencier, voici autant la définition du dièse en solfège que de Di#ze prodige du rap ! Car concernant le Quimpérois, c’est la première image qui vient à l’esprit : éloge de la précocité et plume haut level, les Transmusicales, les INOUïS et les Vieilles Charrues ont déjà identifié ce talent régional aux multiples facettes. Rappeur / chanteur / auteur / ambianceur, son flow effréné et son écriture affûtée sur les instants du quotidien s’appliquent à changer la donne en toute singularité.

Wicked [FRA Brest – rock]

On repense à la fameuse sortie de John Lennon comparant le rock français au vin anglais, et on se dit que cette fois-ci, on a peut-être trouvé un groupe français capable de produire du rock digne des Anglais. Il faut dire que Brest a la réputation d’être une petite Angleterre du rock et de la musique ! Entre Arctic Monkeys et The Kills, Wicked se nourrit de l’essence brute qui fait ronronner les guitares et vibrer les basses, avec une pointe bluesy qui promet de très belles choses pour le trio.