SINSAENUM + HATESPHERE + T.A.N.K

SINSAENUM

METAL

Frédéric Leclercq, bassiste virtuose de Power Metallers DRAGONFORCE basé à Londres, et Joey Jordisson, anciennement de SLIPKNOT et actuellement de VIMIC, ont révélé les détails de leur collaboration sur un nouveau projet passionnant, SINSAENUM.

Plus influencé par le Death Metal que le Power Metal, Fred avait depuis longtemps concocté un plan pour monter un projet de métal extrême.
C’est après avoir obtenu l’implication de Stéphane Buriez, icône de la scène française avec LOUDBLAST depuis 30 ans, que les choses ont vraiment commencé à prendre forme. SINSAENUM est né, une combinaison appropriée des mots «péché» et «fou».

HATESPHERE

DEATH METAL

Formé à Aarhus, au Danemark, par le guitariste Peter « Pepe » Hansen en 2000, HateSphere fait partie d’une poignée de groupes qui relancent la flamme du speed metal des années 80 par le biais du mouvement scandinave néo-thrash (dirigé par Arch Enemy and The Haunted). Le groupe a rapidement dominé la scène métal danoise, tout en établissant un nouveau standard incommensurable pour le thrash metal au niveau national et à l’étranger. Les trois premiers albums de HateSphere, tous sous la houlette du label italien de métal Scarlet Records, ont fait passer le statut du groupe de la sensation locale au quintette thrash le plus populaire d’Europe.
Après avoir sorti six albums de second plan très appréciés via SPV Records, Napalm Records et Massacre Records au cours des années suivantes et avoir été en mesure de soutenir ces bijoux par de nombreuses tournées réussies en Europe, au Japon, en Chine et aux États-Unis.

Nominations musicales, HateSphere a indéniablement réussi à se faire une place dans la scène métal internationale.

Même si le groupe a connu plusieurs changements au cours des dernières années, il ne les a jamais arrêtés, mais au contraire, ils les ont encore plus poussés à progresser musicalement et personnellement. Il n’est pas surprenant que ce travail acharné et incessant ait encouragé des groupes pionniers tels que Hypocrisy, Crowbar, Soilwork, Chimaira, The Black Dahlia Murder et Gojira à prendre la route avec HateSphere et à apporter leurs performances dynamiques !

Pour honorer les vues du groupe sur les valeurs de la vieille école et les racines qui les ont inspirées il y a 18 ans et ainsi fermer le cercle d’une relation commerciale fructueuse et productive, HateSphere et Scarlet Records ont décidé de se regrouper pour un 10e album studio complet, qui devrait être disponible à l’automne 2018. Tout comme Tue Madsen est une partie indissociable de l’équipe du groupe depuis 2005, ce nouveau capteur d’oreille est à nouveau enregistré chez Antfarm Studio.

hatespherebandapril2018_638

T.A.N.K

METAL