FLEUVES + ‘NDIAZ • sam 25.05


FÊTE DE LA BRETAGNE 2019 • CARTE BLANCHE À L’USINERIE : « Nouvelles géographies musicales de Bretagne »

Il y a actuellement en terre bretonne un bouillonnement créatif inédit où des musiciens, nourris de la tradition, redessinent la géographie musicale de notre région. Pour cette deuxième soirée de la Fête de la Bretagne, nous donnons carte blanche à l’Usinerie, bureau de production costarmoricain, et ses artistes aux écritures musicales et sonores singulières.

Fleuves [FRA Bretagne – electro noz]

La musique engage la danse et la danse esquisse la musique : dans cette ronde infinie, la fusion des deux produit une invitation au mouvement que l’on ne saurait refuser. Fleuves est l’incarnation de ce potentiel cinématique et construit ainsi son répertoire de compositions, tout en rondeurs lancinantes et en pointes incisives. Dans ce trio, il y a autant de traditionnel que d’actuel : la clarinette treujenn-gaol virevolte avec la basse jazz, le sonneur gravite autour du compositeur en danse contemporaine. Les Bretagnes d’hier et d’aujourd’hui apparaissent en poupée gigogne et révèlent un potentiel captivant de modernité et d’intemporalité.

‘Ndiaz [FRA Bretagne – trad world]

Issus des festoù-noz, les quatre musiciens de ‘Ndiaz ont choisi de redessiner la musique bretonne à l’horizon des cultures mondiales : Youn Kamm orientalise sa trompette aux parfums de Liban et de Turquie, Yann Le Corre s’est imprégné de forrò brésilien,  Jérôme Kerihuel a perfectionné en Inde sa technique de percussions et Timothée Le Bour, son saxophone vibre comme un taragot roumain. L’ailleurs et l’ici se fondent en une seule contrée aux lumières intenses, où ‘Ndiaz sublime la musique à danser avec l’improvisation comme ligne de fuite. De la nécessité de tracer sa route et perdre pied au fil des notes…